5 conseils pour obtenir votre permis moto

La moto est un moyen de transport intéressant afin d’éviter les embouteillages. Il s’agit également d’un véhicule plus économique que la voiture. Cependant, pour conduire une moto de plus de 50 cm3, le permis est bien évidemment un indispensable. On distingue notamment trois catégories du permis moto (A1, A2 et A), définissant la cylindrée pouvant être conduite. Vous comptez passer l’un d’entre eux prochainement et souhaitez l’obtenir du premier coup ? Suivez nos conseils pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Suivez des cours de Code pour apprendre les bases de la conduite

La première étape pour obtenir son permis moto est de passer l’examen théorique du Code. Ce dernier se compose de 40 questions. Vous devez avoir au minimum 35 bonnes réponses. Pour réussir cet examen haut la main, vous devez bien maîtriser le Code moto. Pour assimiler complètement les règles régissant la circulation routière, vous devrez réviser et vous entraîner régulièrement. Si vous n’avez pas le temps de vous déplacer dans un centre d’auto-école, il est tout à fait possible de préparer son code moto en ligne afin de vous faciliter la tâche. Cette méthode permet parfaitement de maîtriser toutes les notions théoriques.

Vous pourrez alors réviser à tout moment à condition d’avoir une bonne connexion internet, que ce soit sur votre ordinateur, tablette ou encore votre smartphone. Les révisions en ligne vous permettent d’accéder à des corrections commentées, qui vous aident à mieux comprendre les notions apprises.

permis moto cours Code

Exercez-vous sur une petite moto avant de passer votre examen

Une fois que vous aurez passé le Code, vous avez 5 ans pour passer l’examen pratique. Au-delà de ce délai, vous devrez repasser l’épreuve théorique. L’examen pratique se décline en deux étapes. La première est l’épreuve sur plateau, qui se déroule en dehors de la zone de circulation. Elle permet à l’examinateur de s’assurer que vous contrôlez bien la conduite d’une moto, avec ou sans passager. Il passe en revue vos techniques d’inclinaison, l’efficacité de vos accélérations et freinages, votre aptitude à vous servir des commandes, etc. Des obstacles peuvent être placés le long de la route pour voir vos réflexes de sécurité. À la fin, une interrogation orale est réalisée.

Une fois que vous aurez passé cette étape, vous passerez enfin à l’épreuve en circulation. Celle-ci vise à vérifier que vous maîtrisez et appliquez le Code la route, à voir votre comportement vis-à-vis des autres usagers à pied et en véhicule, votre façon d’aborder les intersections et à négocier les virages, etc., une fois sur la route.

Aussi est-il est essentiel de bien vous exercer au préalable. Il est recommandé de le faire sur une petite moto. Vous serez ainsi plus à l’aise dans la conduite et pourrez vous habituer plus facilement. Une plus grosse moto est en effet plus lourde et plus difficile à manier. Vous pourrez alors vous concentrer pleinement sur votre technique, sur les sensations de conduite et l’application des règles du Code.

Soyez conscient de votre environnement à moto

C’est aussi bien valable pour les examens que lorsque vous roulerez au quotidien. Être conscient de son environnement signifie prêter attention à tout ce qui vous entoure, vérifier ses angles morts et éviter les distractions. Cela regroupe toutes les activités qui détournent votre attention de la conduite. Évitez alors de parler au téléphone lorsque vous conduisez, d’envoyer des SMS, mais aussi de boire ou manger.

Vous l’aurez compris, vous devez être vigilant et faire très attention, quel que soit le véhicule que vous conduisez. À savoir tout de même qu’un conducteur de voiture a près de 25 fois moins de risque d’être tué qu’un conducteur de deux-roues motorisé en raison de la carrosserie qui protège le conducteur. Les accidents à moto représentent d’ailleurs un accident mortel sur 4 et près de la moitié des accidents avec blessé grave.

Vous devez alors être capable, en toutes circonstances, de vous adapter à n’importe quel environnement et aux autres usagers avec qui vous partagez l’espace public. Vous devez maîtriser votre vitesse et respecter les distances de sécurité. À savoir que la décélération est moins puissante en moto comparativement à une voiture, d’où l’allongement des distances de freinage :

  • 3 mètres à 50 km/h, soit 20 mètres pour s’immobiliser,
  • 7,5 mètres à 90 km/h, soit 51 mètres pour s’arrêter.

La prise de conscience de votre environnement vous sera indispensable lors de l’épreuve pratique puisque l’examinateur contrôlera la façon dont vous allez réagir aux obstacles, comme tout ce qui vous entoure.

conseils permis moto

Apprenez à manier votre moto dans toutes les conditions

En règle générale, il est important pour les motards d’éviter de conduire dans de mauvaises conditions météorologiques : lorsqu’il pleut, vente beaucoup ou neige. La visibilité, l’adhérence des pneus à la route, ainsi que la maniabilité sont en effet réduites. Aussi, à cause du froid et de l’humidité, le corps peut être engourdi, réduisant ainsi les réflexes essentiels pour la conduite d’une moto.

Néanmoins, il est important d’apprendre à manier votre moto dans toutes les conditions, grâce à l’aide de votre moniteur. Et pour cause, vous pouvez être amené à passer l’épreuve pratique dans de telles conditions. Veillez néanmoins à bien vous équiper avec le casque, les vêtements et les chaussures adéquats, pour votre confort et surtout votre sécurité. C’est également valable pour les conditions de circulation : avec et sans embouteillages, sur les petites comme les grandes routes, etc. Vous pourrez également être confronté à des conditions variées pour l’épreuve en circulation.

Restez calme et concentré lorsque vous roulez

Que ce soit lors de l’examen ou lorsque vous roulez de manière générale, soyez calme et concentré. Pour l’épreuve de circulation notamment, gardez en tête toutes les notions que vous avez apprises et faites de votre mieux pour les appliquer. En cas d’erreur, évitez de vous mettre en colère ou de vous stresser davantage. Au lieu de penser à l’échec qui risque de vous éloigner de l’essentiel, rappelez-vous que rien n’est encore perdu. Continuez de rester aussi calme et concentré que possible. Si l’examinateur sent que vous êtes à l’aise et confiant, vous aurez plus de chances d’obtenir votre permis moto du premier coup.

Allons bon train

Allons Bon Train

Allons Bon Train, site internet spécialisé dans le voyage et le tourisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.